Langue

  • Histoire

    La capitale et plus grande ville de l’Italie, Rome, a été pendant des siècles le principal centre politique et religieux de la civilisation occidentale, servant de capitale à l’Empire romain et au christianisme. Pendant le Moyen Age, l’Italie a subi une décadence culturelle et sociale face à des invasions répétées par des tribus germaniques, avec un héritage romain préservé en grande partie par les moines chrétiens. À partir du XIe siècle, diverses villes italiennes, communautés et républiques maritimes, ont atteintes une grande prospérité grâce à l’exportation, le commerce et la banque (en effet, le capitalisme moderne prend ses racines dans l’Italie médiévale). Simultanément, la culture italienne a prospéré, en particulier au cours de la Renaissance, qui fait naître de nombreux chercheurs, artistes, notables et polymathes tels que Leonardo da Vinci, Galilée, Michel-Ange et Machiavel. Pendant ce temps, les explorateurs Italiens tels que Marc Polo, Christophe Colomb, Vespucci, et Verrazzano découvrirent de nouvelles routes vers l’Extrême-Orient et le Nouveau Monde, ouvrant la voie à l’ère européenne de la découverte. Néanmoins, l’Italie reste fragmentée en de nombreux Etats en guerre durant le reste du Moyen-Age, et tombe ensuite en proie à de plus grandes puissances européennes comme la France, l’Espagne, et plus tard l’Autriche. L’Italie serait donc entrée dans une longue période de déclin qui a duré jusqu’au début du XVIIIe siècle.

    Après de nombreuses tentatives infructueuses, la deuxième et la troisième guerre d’indépendance italiennes ont abouti à l’unification de la plupart de l’actuelle Italie entre 1859 et 1866. De la fin du XIXe siècle au début du XXe siècle, le nouveau royaume d’Italie s’est rapidement industrialisé et a acquis un empire colonial en Afrique. Cependant, le sud et l’Italie rurale sont restés largement exclus de l’industrialisation, ce qui alimente une grande et influente diaspora. Malgré la victoire de la Première Guerre mondiale, l’Italie est entrée dans une période de crise économique et d’agitation sociale, ce qui a favorisé la mise en place d’une dictature fasciste en 1922. La participation ultérieure à la Seconde Guerre mondiale au côté de l’Allemagne nazie s’est terminée par une défaite militaire, une destruction économique, et une guerre civile. Dans les années qui suivirent, l’Italie a aboli la monarchie, a rétabli la démocratie, et a profité d’un boom économique prolongé, devenant ainsi l’un des pays les plus développés du monde, avec la cinquième plus importante économie par le PIB nominal au début des années 1990. L’Italie a été un membre fondateur de l’OTAN en 1949 et l’un des six pays de la Communauté européenne en 1957, devenue l’UE en 1993. L’Italie fait partie de l’espace Schengen, et est membre de la zone euro depuis 1999.

    L’Italie est considérée comme une Moyenne puissance majeure et une puissance régionale importante par son appartenance à des institutions de premier plan telles que l’ONU, l’UE, l’OTAN, l’OCDE, l’OMC, l’Union pour un consensus, les pays du G7, du G8, du G20, l’Union pour la Méditerranée, et le Conseil de l’Initiative de l’Europe et l’Europe centrale. L’Italie conserve le 10ème du plus important budget de la défense nominal dans le monde et est un participant à la politique de partage nucléaire de l’OTAN.